Présentation

Collectif Outre-mer de Protection Animale est une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, basée en métropole.

Elle propose de rassembler les associations oeuvrant à l’évolution de la condition animale dans les départements et territoires ultramarins. Notre collectif est géré par des bénévoles et adoptants d’animaux créoles intervenant en Outre-mer et métropole, connaissant bien les problématiques locales et la réalité de terrain.

Nous avons à ce jour trois associations affiléesCOPA Guadeloupe, Protection Animale de Guyane et SOS Animaux de Compagnie (Martinique), et sommes soutenus par une vingtaine d’autres.

COPA France est avant tout un projet, dont le premier objectif est de mettre fin à la politique d’euthanasie au profit de campagnes de stérilisation massive s’inscrivant dans la durée, en collaboration avec les associations d’Outre-mer. L’identification des animaux et les actions de sensibilisation sont également des points prioritaires de ce projet. Les actions et initiatives que nous souhaitons mettre en œuvre dans les départements d’Outre-mer sont pensées afin que les animaux domestiques, la faune sauvage, les habitants mais aussi les finances publiques soient gagnants.

Dans cette optique, et en soutien aux associations locales, nous lançons une campagne médiatique d’information et de sensibilisation, bilingue,  intitulée « Respect des lois et stérilisation pour les animaux des DOM TOM ». Dans le même axe de travail, en parallèle, notre association va promouvoir son projet et proposer aux collectivités locales de soutenir sa mise en oeuvre par COPA France.

Cette campagne sera en partie relayée aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande, Australie et au Canada anglophone. Voir notre English page

La Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie accueillant de nombreux touristes en provenance de ces pays, nous nous adresserons également à eux.

Parmi nos supports de campagne, deux vidéos de 3 minutes présentent un état des lieux – nécessairement partiel – de la condition animale en Outre-mer. Leur version française titre « DOM TOM, zones de non-droit pour les animaux ? »; leur version anglaise : « French overseas departments and territories, lawless zones for companion animals ? ».

La vocation du COPA est aussi de soutenir ses associations affiliées. Ce soutien sera double : financier, via le règlement de prestataires divers (vétérinaires, fournisseurs de croquettes, médicaments…) et d’ordre pratique (administratif, rédaction d’articles de sensibilisation en collaboration, recherches de subventions, organisation d’évènements pour récolter des fonds…), ces tâches étant chronophages pour des associations oeuvrant quotidiennement à sauver le plus grand nombre de vies animales.

Et les autres espèces ? Si notre action est d’abord axée sur la condition des chiens et chats errants, COPA France n’établit pas de hiérarchie entre les espèces. C’est pourquoi sur notre logo sont représentés un singe et un oiseau, qu’ « oeuvrer pour la protection animale en général » figure dans dans notre projet et que nous soutenons des actions comme celle de Milit’Activ 974 qui s’oppose à l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques réunionnais.

La condition animale en Outre-mer, sclérosée, doit évoluer

 

∼∼∼∼∼∼∼∼∼∼

  • Présidente & médias et communication bilingue : Séverine Fontan, engagée dans la cause animale depuis 20 ans, plusieurs années passées en Guyane
  • Vice-président : Delmino Canario, président de Protection Animale de Guyane et rédacteur du projet COPA
  • Directrice : Patricia Fiacre, initiatrice du collectif et de son projet
  • Trésorière & assistante bénévole français : Céline Zech-Petitjean
  • Assistante bénévole anglais : Claudia Causse